Archives par mot-clé : stage RSFI

Stage RSFI à LYON

IMG_0669

Deux groupes de stagiaires se sont retrouvés à Lyon pour un stage RSFI. Il faut remercier les aéroclubs lyonnais pour leur accueil et l’aide apportée.

Comme toujours les échanges et la convivialité ont marqué ces deux stages pour lesquels l’équipe de formateur s’est partagée.

Les REX sont toujours le moment fort.

On pourra retenir l’approche involontaire et inconsciente de la centrale nucléaire de Fessenheim par un pilote qui ensuite rentre au bercail sans se rendre compte qu’il est encadré de deux chasseurs et du pilote un peu perdu dans les brumes qui suit consciencieusement une ligne GPS qui… passe au-dessus de Charles de Gaulle !

Au delà de ces anecdote, deux points attirent l’attention. Le premier a déjà été entendu, l’élève se crispe sur les commandes et les bloque obligeant le FI à une action brutale. Ce qui apparaît clairement c’est que demander en criant fort de tout lâcher n’amène aucun résultat si ce n’est plus de crispation. Il va nous falloir consulter un spécialiste pour concevoir la bonne réponse dans un temps très limité. Inversement on trouve l’élève qui lâche tout !

Un point est soulevé lors d’un REX. Lors d’opération de maintenance le moteur est essayé au sol et/ou en vol et cela n’apparaît pas dans le carnet de vol mais par contre a pour effet de diminuer l’essence dans le réservoir. Un de nos collègues s’est trouvé à la limite de la panne sèche.

Nos stagiaires viennent souvent avec une priorité: prendre connaissance des nouvelles règles de l’air (SERA). Nous y consacrons deux heures dans la formation. Nous consacrons à peu près le même temps aux technologies nouvelles. L’arrivée massive des TIC dans le monde aéronautique va nous obliger à une réflexion sur nos pratiques. Nous y consacrerons un séminaire national en novembre.

La question des comportements du pilote, au-delà d’un accident tragique et médiatisé a toute sa place dans notre aviation légère. Notre approche fondée sur l’expérimentation  qui a déjà été évoquée lors du séminaire d’octobre 2014 intéresse beaucoup les stagiaires.

Il reste à parler pédagogie car nous sommes des formateurs. Il y a beaucoup à faire et penser sérieusement à une évolution vers la formation par les compétences.

Francis ARTIGUE

VP formation et sécurité

dernier stage RSFI 2014

Dernier stage RSFI 2014 à Evry

Le stage RSFI d’Evry, le dernier de cette année 2014 s’est déroulé dans un climat studieux et chaleureux à la fois. Cela a été l’occasion de belles rencontres, de belles discussions intermèdes entre les cours. Nous avions de très jeunes stagiaires mais aussi celui qui a pu former ses enfants et ses petits-enfants au pilotage. Nous avions aussi celui qui s’évertue aujourd’hui à faire passer un premier degré de voltige à une jeune fille paraplégique.

L’auditoire, dans ses commentaires d’évaluation a montré son intérêt pour la pédagogie et les questions relatives au FH. Les FI sont toujours aussi attentifs aux questions règlementaires.

Belle fin d’année donc pour les stages RSFI

Quelques mots sur les REX de nos stagiaires. On a noté un grand nombre autour des comportements imprévus des élèves, des peurs au décrochage mais aussi pas mal d’égarements.

Ainsi..    

Un jeune FI (premières heures d’instruction) se voit confié un élève qui a déjà épuisé 5 FI  expérimentés. L’élève est titulaire d’un BB et veut passer son PPL sur CAP10 ! Pour ce premier vol effectué sur DR400 l’élève montre une incompétence totale et met l’appareil dans des situations anormales et dangereuses. Finalement on s’apercevra que cet élève vole dans plusieurs aéroclubs et possède plusieurs carnets de vol !

Une élève part de Nancy en vol solo pour Charleville Mézière et se pose à.. Macon ! Après discussion entre son instructeur et celui de Macon elle va rentrer , s’égare à nouveau et termine posée dans un champs en … Allemagne. L’élève avait sans doute quelques problèmes mentaux.

Un élève qui avait abandonné la formation revient quelques années plus tard. Il a à reprendre coté maniabilité mais semble très bien coté navigation. Cela ne l’empêchera pas de se perdre dans le nord parisien pour finir par se poser à Meaux

Un élève en vol solo est surpris au moment de l’atterrissage par l’incursion d’un PC6 de parachutage sur la piste, incursion liée sans doute à une mauvaise écoute radio. L’élève finit par se poser mais très très juste

Un élève est en finale , 2 appareils sont au décollage alignés en début de piste. L’élève passe au -dessus et se pose !

Dangereux : un élève part de ST Cyr en solo, fait une verticale Chavenay sans prévenir revient en contre QFU et fait la course au sol en manquant accidenter le FI qui l’attend !

Deux élèves ont eu des problèmes de directionnel, un oublie de le recaler l’autre le recale sur la mauvaise piste de Chavenay.

L’élève effectue sa CL dans le désordre et finit par enlever la pompe électrique qu’il avait mise en route.

Au moment d’exécuter un exercice de décrochage l’élève (très bien par ailleurs) pousse à fond le manche et se tient agrippé entrainant l’appareil en piqué. Par la suite l’élève dira avoir très peur du décrochage

Mais il n’y a pas que les élèves qui se perdent..

Un pilote en transit au-dessus de la couche écorne la zone de la centrale de Gien et est rattrapé par les gendarmes. Il était suivi par le SIV et pensait que ce dernier l’avertirait avant la pénétration. Il a fait mais trop tard

Il y a aussi des incidents dus à la méconnaissance du matériel :                lors d’un vol de navigation avec 2 élèves dont l’un a un BB le FI à l’issu d’un posé change d’élève pilote. Cet élève n’a jamais volé sur cet appareil. L’avion accélère peu au sol et le FI doit prendre des mesures en urgence pour éviter la cime des arbres proches. L’élève gardait la pression sur les freins en bout de pédale ignorant leur positionnement !

L’élève se cramponne rudement à son manche avec de gros efforts. Nous sommes sur un Cyrus avec le trim électrique en bout de manche. Le trim est complètement déréglé par une pression de l’élève incontrôlée sur le bouton

Et même avec des FI

Lors d’un vol de prorogation un pilote fait un encadrement. Lors de l’exercice le FI enlève la richesse. Le pilote fait une CL, ne s’aperçoit de rien et se pose et constate alors que le moteur est arrêté.

Et même hélas un accident

Accident à Méribel, suite à un atterrissage en montagne, l’avion redécolle mais chute rapidement. Un accident coronarien du pilote est envisagé. Ce dernier médecin aéronautique avait lui-même produit son certificat médical.

Ces REX sont l’occasion d’échanges et de partages . C’est un moment fort du stage.stage evry